Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je reçois beaucoup de questions à ce sujet (je ne suis pourtant pas illustrateur !), et je tente d'y répondre de mon mieux.

En voici quelques-unes qui pourront peut-être être utiles à d'autres :



Je dessine depuis plusieurs années, et j'ai réalisé quelques projets. Dois-je prendre rendez-vous avec les maisons d'édition pour les présenter?


C'est au choix. Les éditeurs reçoivent les illustrateurs pendant le Salon du livre de Montreuil, par exemple. Mais c'est un peu "à la chaîne".
À mon avis, le plus simple reste quand même d'envoyer un CD, ou quelques fichiers PDF ou JPEG afin que l'éditeur se fasse une première idée. Si votre style l'intéresse, il vous proposera alors une rencontre, pour approfondir.
En général, ce sont les DA (Directeurs artistiques) qui s'occupent des illustrateurs.
Inutile toutefois d'envoyer 50 dessins ! 4 ou 5 suffisent. Les meilleurs, bien sûr !


Dois-je faire protéger mes dessins avant (comme pour les compos musicales) ?



Les éditeurs reçoivent des centaines et des centaines de propositions de gens qui souhaitent travailler avec eux. Ils ne manquent donc pas de "matière première". S'ils travaillent avec vous, c'est qu'ils ont besoin de vous. S'ils ont besoin de vous, ils n'ont aucun intérêt à utiliser des dessins sans votre accord.
De toute façon, les premiers dessins que vous leur présentez servent surtout à constituer un dossier. Ensuite, c'est l'éditeur qui va vous proposer des livres à illustrer.


Puis-je (évidemment si ça marche) vivre de ce métier?


Sauf cas exceptionnel, il faut aimer dessiner douze heures par jour pour 1500 euros par mois. Plus vous êtes connu, plus vous gagnez d'argent et moins vous travaillez. Dans le cas contraire, il faut se consoler en se disant que le temps d'une journée de travail ne peut pas excéder 24 heures !
Bien sûr, il n'y a pas de congés payés, pas d'arrêt maladie, aucune sécurité de l'emploi... Comment ? Vous êtes encore là !!!


Quel serait votre conseil pour se lancer dans ce métier ?


Il faut être passionné et avoir envie de donner du plaisir aux enfants. Si c'est juste pour se regarder le nombril et voir son nom imprimé, il vaut mieux être acteur, ou chanteur.
De plus, illustrateur ou écrivain, c'est un métier tellement prenant qu'on finit, au bout de quelques années, par ne plus savoir faire que ça. C'est donc très dangereux !!!
Mon dernier conseil, serait donc d'être bien dans sa tête et dans son corps, pour tenir le choc, continuer à vivre en dehors de ce métier, se nourrir d'autre chose, pour mieux y revenir, avec l'envie et le plaisir.
Un illustrateur (ou un écrivain) qui s'ennuie en travaillant, ça se sent tout de suite !


Illustrations de J.E Vermot-Desroche (Les Maléfices d'Halequin - Nathan)
Tag(s) : #L'écriture

Partager cet article

Repost 0