Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bibliotheque.jpg  On dit beaucoup de choses sur les livres jeunesse vendus, à propos de ce que les éditeurs proposent, de ce que les libraires mettent en avant, de ce que les commerciaux veulent "placer" et de ce que les écrivains rêvent de voir en tête du box-office. Mais voilà, quand les lecteurs ont à leur disposition un grand choix de livres et qu'ils ne doivent rien payer pour les lire... que choisissent-ils ?

 

  Data Publica vient de publier le classement réalisé dans le réseau des bibliothèques parisiennes, et voici le podium :


1 - "Max et Lili sont fans de marques" de Dominique Saint-Mars

2- "Tom-tom et Nana : Et que ça saute" de  Jacqueline Cohen

3 - "Barbapapa sur Mars" d'Annette Tisson

 

  Que dire ?... Que les lecteurs aiment les séries ?... Qui sont écrites par des femmes ?... Qu'ils sont plutôt conservateurs ?... Qu'ils aiment les héros que leurs parents aimaient avant eux ?... Qu'ils n'ont pas un goût prononcé pour la nouveauté ?...

Pour mieux y réfléchir, voici l'article en entier :




QUI SONT LES AUTEURS LES PLUS EMPRUNTÉS DANS LES BIBLIOTHÈQUES?

Au sein du réseau de bibliothèques parisiennes, les 1.000 titres les plus empruntés en 2011 sont désormais connus grâce à Data Publica, site de données publiques.

De tous les livres (BD à part) les grands gagnants sont de loin les livres pour enfants, et parmi eux, en tête, trois femmes. Dominique Saint-Mars l'emporte largement: l'auteure des Max et Lili fait manifestement un tabac en bibliothèque (Max et Lili sont fans de marques est numéro 1). Jacqueline Cohen, auteure de Tom-tom et Nana est la deuxième auteure plébiscitée (Et que ça saute est l'album qui marche le mieux). Puis vient Annette Tisson, auteure de Barbapapa (Barbapapa sur Mars est le favori).

Ci-dessous, un graphique incluant les bandes-dessinées :

Capture-copie-2

Le réseau de bibliothèques à Paris est très fréquenté (même s'il est moins dense en regard de la population): selon une étude du Motif publiée en 2011 sur leur fréquentation en 2009, on comptait cette année-là 7,6 millions d’entrées.

«D’après une enquête de public réalisée en 2003, un Parisien sur 5 déclarait fréquenter les bibliothèques municipales. Sur une longue période cette fréquentation est orientée à la hausse: les Parisiens viennent de plus en plus dans les bibliothèques pour lire et travailler sur place, feuilleter des revues, participer à des animations ou utiliser d’autres services, en particulier les postes Internet», expliquait l'étude du Motif.

En 2009, le nombre total de prêts était de 11,2 millions (hors bibliothèques spécialisées). Au total, 30% des jeunes Parisiens de 8 ans à 13 ans étaient alors inscrits en bibliothèque.

http://www.slate.fr/culture/65451/auteurs-emprunts-bibliotheques

 

Tag(s) : #L'écriture

Partager cet article

Repost 0