Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Nous recevons très souvent des messages dans lesquels vous nous demandez des conseils pour écrire. Durant l'été, nous allons donc essayer de vous donner quelques "trucs" :


Le synopsis, l'outil indispensable


   Peut-on construire une maison sans plan ? Non. Peut-on écrire un roman sans synopsis ? Pas vraiment. Dernièrement, nous avons participé à un débat avec Camille Brissot. Cette écrivaine, très jeune, expliquait qu'elle ne faisait aucun travail préparatoire à l'écriture, pas de synopsis, pas de plan (nous verrons prochainement la différence entre "plan" et "synopsis")... mais elle avouait aussi qu'elle mettait plus d'une année à écrire un roman de 150 pages !

Illustration-14--Marc-Cantin-et-Isabel-Lopez.jpg  De notre côté, nous avons besoin d'un mois de travail (à deux, c'est vrai). Camille Brissot évoquait alors sa difficulté à retravailler son texte, à y apporter des changements et des améliorations. Manipuler 150 pages, ce n'est pas simple. C'est un peu comme changer la forme d'une maison une fois qu'elle est construite.

   Le synopsis, c'est le premier outil, la première évaluation de l'histoire. Il s'agit de la raconter en quelques lignes, pas plus. On y retrouve les "trois actes" : début/développement/fin. Les personnages principaux apparaissent et on indique le lieu et l'époque. C'est tout.



  L'erreur à ne pas faire :

  L'écrivain débutant attaque souvent le roman d'un seul et même bloc. Allez, c'est parti : "CHAPITRE 1 :..."

  Il commence à écrire une histoire dont il ne connait que des brides. Comment peut-il gérer, dans ce cas, son intrigue, ses personnages, son effort d'écriture et d'imagination ? Il doit tout faire en même temps sans savoir à quoi sa création ressemblera à la fin, sans savoir ce qu'il veut "donner à lire".

  En général, il s'enlise dans son sujet, son inspiration disparaît, il s'énerve, devient désagréable avec sa famille, puis il déprime, se sent nul et court chercher des antidépresseurs chez son médecin.

  Un manque de travail préparatoire peut briser une grande carrière d'écrivain !



  Pour écrire un roman, grand ou petit, avec ou sans illustrations, peu importe, il faut connaître les deux extrémités de l'histoire. Cela permet de déterminer l'itinéraire des personnages, leur trajectoire, et donc aussi celle du lecteur qui va les accompagner.

Voici un exemple de synopsis - "L'oeil du loup - Pennac" (Isabel est une fan !) :


  " C'est l'histoire d'un face-à-face, prolongé et apparemment muet, entre un vieux loup d'Alaska borgne et un enfant africain, de part et d'autre de la grille d'un zoo. Plongeant dans l'œil qui le fixe, chacun voit défiler la vie de l'autre, accédant à ses souvenirs. Pour le loup : la vie libre dans le Grand Nord, la traque, la capture, la captivité... Pour l'enfant, qui se nomme "Afrique" : une guerre qui le laisse orphelin, les errances à travers le continent... Les deux histoires parallèles témoignent de deux visions opposées du monde, mais malgré des sentiments divergents, une belle amitié se crée entre le loup et l'enfant."


N'hésitez pas à en chercher d'autres sur Internet, des synopsis de romans mais aussi de films (attention, ne confondez pas le synopsis avec le pitch).


ecrivain2.jpg  Mais, direz-vous, pourquoi faut-il s'embêter à rédiger un beau synopsis alors qu'il ne sera pas publié ?

  Tout simplement pour essayer plusieurs constructions possibles de la même histoire. Eh oui, on parle d'1 synopsis mais on devrait plutôt dire 7 ou 8 synopsis. Travailler sur un modèle ultra réduit de l'histoire doit permettre à l'auteur de tester différentes idées afin de choisir la meilleure.

  Objectif final, à la lecture du synopsis, c'est d'avoir la conviction que cette histoire vaut la peine d'être racontée.


  Dernier conseil : faire lire son roman à ses amis, à sa famille, et même à des inconnus, ce n'est pas très utile car il est toujours difficile pour un lecteur de s'adresser à un écrivain et de lui fournir un compte rendu de sa lecture.

  En revanche, racontez votre synopsis (attention, pas à un autre écrivain !), lisez vos quelques lignes et observez la réaction immédiate, spontanée, de votre interlocuteur. S'il dit : "Ouah ! Ça a l'air trop bien !", alors c'est gagné et vous pouvez consacrer un peu de votre vie à l'écriture de cette histoire.

 

Devenir écrivain #02

Devenir écrivain #03 

Devenir écrivain #04

Tag(s) : #L'écriture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :